First Exposure

Infection par le virus de la rougeole et vaccin ROR pendant la grossesse et l’allaitement

 Mai 2024

Rédigé par la Dre Tali Bogler et revu par l’équipe de révision médicale de First Exposure.

Dre Tali Bogler, MD, CCFP, MScCH, est conseillère médicale à First Exposure, médecin de famille et directrice du service de médecine familiale obstétrique à l’hôpital St. Michael’s, professeure adjointe au département de médecine familiale et communautaire et chercheuse au Li Ka Shing Knowledge Institute. 

Ce thème de santé est l’avis d’une spécialiste sur l’infection par le virus de la rougeole et sur le vaccin ROR pendant la grossesse et l’allaitement.  

 * Les renseignements fournis sont l’avis de spécialistes médicaux de First Exposure. Ils ne sont destinés à servir qu’à titre d’information et ne remplacent pas les soins médicaux et les avis des prestataires de soins de santé. Veuillez contacter votre prestataire de soins de santé si vous avez des préoccupations ou pour discuter de toute question qui vous semble pertinente ou qui l’est pour votre enfant. En cas d’urgence, veuillez vous rendre à l’urgence ou appeler le 911.

Si vous n’avez pas de prestataire de soins, veuillez consulter : Trouver un prestataire de soins de santé 

Scénario clinique : 

J’essaie de tomber enceinte, mais j’ai des inquiétudes concernant la rougeole.

Comment savoir si j’ai une immunité contre la rougeole et que faire si j’y suis exposé·e pendant ma grossesse? 

 

Q. Qu’est-ce que la rougeole? 

RLa rougeole est une maladie infectieuse très contagieuse causée par le virus de la rougeole. Les symptômes comprennent généralement la fièvre, la toux, un écoulement nasal, des yeux rouges, le tout suivi d’une éruption de la peau caractéristique. Pour en savoir plus sur les signes et les symptômes de la rougeole, veuillez consulter : Fiche de renseignements de l’OMS sur la rougeole.

La rougeole se transmet par contact avec des sécrétions infectées du nez ou de la gorge (par exemple, lorsqu’une personne infectée tousse ou éternue) ou en respirant l’air près d’une personne infectée. Le virus peut rester dans l’air ou sur des surfaces infectées jusqu’à deux heures, ce qui le rend très contagieux.

Toute personne qui n’est pas immunisée contre le virus peut le contracter. Veuillez consulter ci-dessous des renseignements permettant de savoir si vous avez une immunité à la rougeole.

L’infection par le virus de la rougeole peut entraîner de graves complications comme une infection pulmonaire (pneumonie), une inflammation du cerveau (encéphalite), et même la mort. Ces infections peuvent être particulièrement graves lorsqu’elles touchent des populations vulnérables comme les nourrissons non vaccinés, les jeunes enfants, les personnes enceintes et les personnes ayant un système immunitaire affaibli.

La vaccination est le moyen le plus efficace de prévenir la rougeole.

Q. Pourquoi y a-t-il des éclosions de cas de rougeole si la maladie a été éliminée au Canada?

R. La rougeole endémique (persistante) a été éliminée au Canada (c’est-à-dire que le virus ne circule plus) depuis 1998 grâce à des programmes de vaccination efficaces. Toutefois, on peut toujours observer des cas ou des éclosions de rougeole, car les taux de vaccination actuels au Canada sont inférieurs au seuil de 95 % nécessaire pour assurer l’immunité de la population.

Le virus de la rougeole circule encore dans d’autres pays. Lorsqu’une personne non vaccinée ou non immunisée contracte le virus de la rougeole dans un pays où lcelui-ci circule, la personne peut être contagieuse à son entrée au Canada. Le virus peut donc se propager si la personne infectée et contagieuse entre en contact avec une personne non vaccinée.

Q. Comment puis-je savoir si je suis immunisé·e contre la rougeole?

R. S’il a été confirmé que vous avez contracté la rougeole dans le passé ou si vous avez la preuve que vous avez reçu les vaccins recommandés, vous êtes une personne immunisée. Si vous n’avez pas votre carnet de vaccination, demandez à votre prestataire de soins si vous devez faire une analyse de sang pour évaluer les anticorps contre la rougeole afin de déterminer votre statut immunitaire ou le besoin de recevoir un autre vaccin ROR (Rougeole-Oreillons-Rubéole),car on peut administrer sans danger des doses supplémentaires du vaccin ROR aux personnes déjà immunisées. Consultez l’information ci-dessous sur le vaccin ROR si vous essayez de concevoir un enfant ou êtes enceinte.

Les prestataires de soins devraient profiter des  consultations préconception pour confirmer le statut immunitaire.

Q. L’infection par la rougeole est-elle préoccupante pendant la grossesse?  

R. Les femmes et personnes enceintes non immunisées contre la rougeole (voir la question précédente pour savoir si vous êtes immunisé·e contre la rougeole) présentent un risque accru de complications plus graves, comme l’hospitalisation, la pneumonie, l’hépatite et l’encéphalite.

Il existe également un risque accru de conditions de grossesse défavorables, comme une fausse couche, une mortinaissance (perte d’un bébé avant ou pendant l’accouchement), une prématurité (accouchement avant 37 semaines de grossesse) et un faible poids à la naissance. Cela dit, l’infection par la rougeole pendant la grossesse ne semble pas augmenter le risque de malformations congénitales.

Par contre, si une personne contracte l’infection par la rougeole pendant la grossesse dans les 10 jours précédant l’accouchement, il existe un risque d’infection congénitale. On parle de rougeole congénitale lorsque l’enfant est infecté par la rougeole durant ses 10 premiers jours de vie. L’infection congénitale est liée à un risque accru de mortalité infantile et d’un trouble neurologique rare (atteinte au cerveau) appelé panencéphalite sclérosante subaiguë.

Q. Qu’est-ce que le vaccin contre la rougeole? 

R. Au Canada, le vaccin contre la rougeole est un vaccin associé Rougeole-Oreillons-Rubéole (ROR) ou Rougeole-Oreillons-Rubéole-Varicelle (RORV). Il s’agit d’un vaccin « vivant atténué », c’est-à-dire qu’il contient une forme affaiblie du virus qui incite le système immunitaire à produire des anticorps sans provoquer la maladie elle-même.

 

Au Canada, les enfants reçoivent deux doses d’un vaccin contenant le virus de la rougeole dans le cadre de la vaccination de routine. L’efficacité d’une dose unique d’un tel vaccin, administrée à l’âge d’un an, est estimée entre environ 85 % et 95 %. Avec une deuxième dose, l’efficacité frôle 100 %. Pour en savoir plus sur le calendrier de vaccination de routine contre la rougeole dans votre province ou territoire, veuillez consulter le Calendrier de vaccination de l’Agence de la santé publique du Canada

Q. Qu’est-il recommandé aux femmes et personnes enceintes au Canada en ce qui concerne le vaccin contenant le virus de la rougeole?

R. Les vaccins vivants ne sont généralement pas recommandés pendant la grossesse en raison du risque théorique de contraction d’un composant vivant du vaccin. Puisque le ROR est un vaccin vivant atténué, il est aussi déconseillé pendant la grossesse. Dans certaines situations particulières, toutefois, le bureau de santé publique suggère d’envisager la vaccination pendant la grossesse. Pour en savoir plus, consultez votre prestataire de soins de santé ou votre bureau local de santé publique.

Q. Si j’essaie de concevoir, est-ce que je peux recevoir le vaccin ROR?

RAprès l’immunisation par le vaccin ROR, il est conseillé d’attendre au moins quatre semaines avant de concevoir. Lorsque vous planifiez une grossesse, il est conseillé de faire le point sur votre statut immunitaire contre la rougeole et d’autres virus avec votre prestataire de soins pour pouvoir recevoir les doses de vaccin avant la grossesse.

Q. Je viens de découvrir que je suis enceinte de 6 semaines et j’ai reçu un vaccin ROR la semaine dernière. Est-ce que cela augmente le risque…

Q.  de faire une fausse couche?  

R. Les études menées sur des personnes ayant reçu le vaccin ROR pendant la grossesse ou quelques semaines avant la grossesse n’ont fait état d’aucun risque accru de fausse couche.

Q. de malformation congénitale chez mon enfant?  

RLe risque de base de malformations congénitales majeures au Canada se situe entre 3 % et 5 %. Cela signifie que 3 à 5 bébés sur 100 nés au sein de la population générale du Canada présentent une malformation congénitale majeure. Les études n’indiquent pas qu’un vaccin ROR administré pendant la grossesse augmente le risque de malformations congénitales au-delà du risque de base.

Q. d’autres effets indésirables au cours de la grossesse?  

R. Les études n’ont pas révélé de risques accrus d’autres effets indésirables au cours de la grossesse, comme une prématurité (accouchement avant 37 semaines de grossesse), une mortinaissance et un faible poids à la naissance.

 

Q. Peut-on recevoir un vaccin ROR pendant l’allaitement?  

R. Si vous n’avez pas d’immunité contre la rougeole, il est recommandé de recevoir le vaccin ROR pendant la période post-natale, même si vous allaitez. 

 Q. Je suis enceinte de 12 semaines et j’ai appris que j’ai été exposé·e à la rougeole. Je ne suis pas immunisé·e. Que dois-je faire?

R. Lorsqu’une personne non immunisée est exposée à une infection pouvant entraîner de graves conséquences, comme la rougeole pendant la grossesse, elle peut recevoir des immunoglobulines pour prévenir l’infection (des protéines produites par les cellules sanguines pour combattre les maladies infectieuses et protéger contre des infections similaires à l’avenir).

L’immunoglobuline doit être administrée le plus tôt possible, car il a été démontré qu’elle est efficace lorsqu’elle est administrée dans les 6 jours suivant l’exposition. Il reste que certaines personnes peuvent toujours contracter l’infection par le virus de la rougeole après avoir reçu des immunoglobulines, d’où l’importance de surveiller néanmoins l’apparition de symptômes. En cas d’apparition de symptômes, elles doivent rester chez elles et appeler leur prestataire de soins ou leur bureau local de santé publique dès que possible. L’administration d’immunoglobulines donne une protection à court terme;si une personne enceinte non immunisée est à nouveau exposée à la rougeole quelques semaines plus tard, il peut être nécessaire de lui administrer une autre dose d’immunoglobuline. 

Q. Que peuvent faire les prestataires de soins de santé primaires et de maternité pour limiter la propagation du virus de la rougeole et contribuer à la protection de leurs patient·es?

Les prestataires de soins de santé devraient profiter des soins de préconception et de grossesse pour faire le point sur le statut immunitaire. Cela crée plus d’occasions d’administrer des vaccins vivants avant la conception ou pendant la période post-natale et de mieux protéger les patient·es, les familles et les communautés.

Principales ressources bibliographiques :

Badilla X, Morice A, Avila-Aguero ML, Saenz E, Cerda I, Reef S, Castillo-Solórzano C. Fetal risk associated with rubella vaccination during pregnancy. Pediatr Infect Dis J. sept. 2007 ;26(9):830-5. [PMID: 17721380].

da Silva e Sá GR, Camacho LA, Stavola MS, Lemos XR, Basílio de Oliveira CA, Siqueira MM. Pregnancy outcomes following rubella vaccination: a prospective study in the state of Rio de Janeiro, Brazil, 2001-2002. J Infect Dis. 1er Sept 2011 ;204 Suppl 2:S722-8. [PMID: 21954273].

Laris-González A, Bernal-Serrano D, Jarde A, Kampmann B. Safety of Administering Live Vaccines During Pregnancy: A Systematic Review and Meta-Analysis of Pregnancy Outcomes. Vaccines (Basel). 2020 Mar 11;8(1):124. [PMID: 32168941]. [PMC7157743].

Agence de la santé publique du Canada. Enquête nationale sur la couverture vaccinale des adultes (ENCVA) : Résultats de 2023. (Internet). Ottawa, ON : Agence de la santé publique du Canada; 2024 [mis à jour le 17 janvier 2024; consulté le 3 mai 2024]. Disponible ici : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/immunisation-vaccins/couvertures-vaccinales/enquete-nationale-couverture-vaccinale-adultes-resultats-2023.html

Agence de la santé publique du Canada. Faits saillants de l’Enquête nationale sur la couverture vaccinale des enfants (ENCVE) de 2021. (Internet). Ottawa, ON : Agence de la santé publique du Canada, 2021 [mis à jour le 14 mai 2024; consulté le 22 mai 2024]. Disponible ici : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/immunisation-vaccins/couvertures-vaccinales/2021-faits-saillants-enquete-nationale-couverture-vaccinale-enfants.html.

Agence de la santé publique du Canada. Vaccins contre la rougeole : Guide canadien d’immunisation (Internet). Ottawa, ON : Agence de la santé publique du Canada, 2015 [mis à jour le 8 septembre 2023; consulté le 8 avril 2024]. Disponible ici : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/publications/vie-saine/guide-canadien-immunisation-partie-4-agents-immunisation-active/page-12-vaccin-rougeole.html.

Agence de la santé publique du Canada. Rougeole : Pour les professionnels de la santé (Internet). Ottawa, ON : Agence de la santé publique du Canada; 2024 [mis à jour le 6 mai 2024; consulté le 26 avril 2024]. Disponible ici : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/rougeole/pour-professionnels-sante-rougeole.html

Santé publique Ontario. Rougeole. (Internet). Toronto, ON : Agence ontarienne de protection et de promotion de la santé; avril 2015 [mis à jour en avril 2024; consulté le 3 mai 2024]. Disponible ici : https://www.publichealthontario.ca/fr/health-topics/immunization/vaccine-preventable-diseases/measles

Rasmussen SA, Jamieson DJ. What Obstetric Health Care Providers Need to Know About Measles and Pregnancy. Obstet Gynecol. Juillet 2015;126(1):163-70. [PMID: 25899422] [PMC4552307].

Tunis MC, Salvadori MI, Dubey V, Baclic O; National Advisory Committee on Immunization (NACI)*. Updated NACI recommendations for measles post-exposure prophylaxis. Can Commun Dis Rep. 6 septembre 2018;44(9):226-230. [PMID: 31015814] [PMC6449113].

Wong C. Measles outbreaks cause alarm: what the data say. Nature. 31 janvier 2024. Epub en prépublication. PMID: 38297056.

Organisation mondiale de la santé. Rougeole. (Internet). Genève, CH : Organisation mondiale de la santé; 2024 [mis à jour le 16 avril 2024; consulté le 19 avril 2024]. Disponible ici : https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/measles.

Clause de non-responsabilité

First Exposure ne prodigue pas de soins de santé. Veuillez communiquer directement avec votre prestataire de soins de santé si vous avez des questions urgentes concernant votre grossesse ou la santé de votre bébé. Si vous n’en avez pas et que vous résidez en Ontario, il existe diverses options de soins de santé. En cas d’urgence, rendez–  vous à l’urgence d’un hôpital ou composez le 911.