First Exposure

Pseudoéphédrine

Dernière mise à jour des informations  : juin 2023 

Le risque de base de malformations congénitales majeures au Canada est de 3 % à 5 %; donc 3 à 5 bébés sur 100 nés dans la population générale du Canada présentent une malformation congénitale majeure. Il existe également des risques de base pour les fausses couches (soit 15 à 25 grossesses sur 100), la prématurité et d’autres résultats indésirables. Les renseignements fournis indiquent si la prise de ce médicament est susceptible de modifier ces risques.

Résumé : Environ 3 000 grossesses avec exposition à la pseudoéphédrine au premier trimestre ont fait partie des études publiées. Les données disponibles ne montrent pas de risque accru de malformations congénitales majeures au-delà du risque de base. Certains rapports signalent un risque accru de gastroschisis, mais des analyses (tests) sur un plus grand nombre de grossesses n’ont révélé aucune association avec cette malformation congénitale. Le taux de gastroschisis au Canada en 2020 était de 2,3/10 000 (https://health-infobase.canada.ca/congenital-anomalies/data-tool/). Même si l’association suggérée avec le gastroschisis existe, le risque qu’il survienne est faible (moins de 1 sur 1 000).  

La pseudoéphédrine peut entrainer un rétrécissement des vaisseaux sanguins (les rendre plus étroits). On signale aussi de légères augmentations de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle chez des personnes non enceintes ayant pris de la pseudoéphédrine à des doses de 120 mg ou plus. Vu l’insuffisance de données sur la prise de la pseudoéphédrine à de telles doses pendant la grossesse, la prudence s’impose si on y a recours chez les personnes enceintes. 

Cette information sur la pseudoéphédrine est générale et concerne l’usage médical. Elle ne remplace aucunement les soins médicaux et les avis de votre prestataire de soins de santé. Pour toute question concernant la posologie, le moment de la prise, les effets secondaires, les interactions, etc., veuillez communiquer avec votre prestataire de soins ainsi que lire la notice fournie avec votre médicament. 

Si vous prenez de la pseudoéphédrine ou d’autres médicaments pour des raisons non médicales ou au-delà de ce qui est recommandé par un prestataire de soins, veuillez lire la section sur la réduction des méfaits. En cas d’urgence, veuillez vous rendre à la salle d’urgence ou appeler le 911. 

Bien que les participant·es aux études mentionnées ci-dessous aient pu utiliser la pseudoéphédrine en combinaison avec d’autres produits, les études ne traitent généralement pas en détail des combinaisons de médicaments. C’est donc difficile de dire s’il est sécuritaire de combiner ce médicament avec d’autres produits pendant la grossesse ou l’allaitement. 

Clause de non-responsabilité

First Exposure ne prodigue pas de soins de santé. Veuillez communiquer directement avec votre prestataire de soins de santé si vous avez des questions urgentes concernant votre grossesse ou la santé de votre bébé. Si vous n’en avez pas et que vous résidez en Ontario, il existe diverses options de soins de santé. En cas d’urgence, rendez–  vous à l’urgence d’un hôpital ou composez le 911.