First Exposure

Traitement du rhume pendant la grossesse et l’allaitement

Ce sujet de santé est l’avis de spécialistes sur le traitement du rhume pendant la grossesse et l’allaitement. 

* Les renseignements fournis sont l’avis de spécialistes médicaux de First Exposure. Ils ne sont destinés à servir qu’à titre d’information et ne remplacent pas les soins médicaux et les avis des prestataires de soins de santé. Veuillez contacter votre prestataire de soins de santé si vous avez des préoccupations ou pour discuter de toute question qui vous semble pertinente ou qui l’est pour votre enfant. En cas d’urgence, veuillez vous rendre à l’urgence ou appeler le 911.   

Si vous n’avez pas de prestataire de soins de santé, veuillez vous reporter à ce qui suit : Trouver un prestataire de soins de santé

Scénario clinique :

Je suis enceinte de mon deuxième bébé. Mon ainé est à la garderie et revient souvent à la maison avec le nez qui coule ou une toux. Je ressens à présent les symptômes du rhume et je me demande quels médicaments sans ordonnance je peux prendre pendant la grossesse. Qu’en est-il si j’allaite? 

Q. Qu’est-ce que le rhume? 

R. Les infections virales des voies respiratoires supérieures (IVRS), également appelées rhume, commencent habituellement par des maux de tête, des éternuements et des maux de gorge. Ces symptômes sont accompagnés d’un écoulement nasal ou d’une congestion nasale, de toux et d’une sensation générale de malaise. Le rhume est causé par différents types de virus, dont les rhinovirus, qui sont les plus courants. En général, il s’agit d’une affection qui disparait spontanément sans traitement. Il est différent de la grippe (causée par le virus de la grippe), qui commence habituellement par une fièvre soudaine, des maux de tête, une toux, un mal de gorge, des douleurs musculaires, une obstruction nasale légère, une faiblesse et une perte d’appétit. Cliquez sur le lien vers le Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) des États-Unis pour mieux connaître la différence entre le rhume et la grippe (ressource en anglais) [CDC Cold vs Flu] ainsi qu’entre la grippe et la COVID-19 (ressource en anglais) [CDC Flu vs COVID 19]. Une revue de la grippe et du vaccin antigrippal pendant la grossesse fait l’objet d’un sujet de santé distinct.  

Veuillez communiquer avec un prestataire de soins de santé si vous ne vous sentez pas bien, notamment si vos symptômes s’aggravent ou ne disparaissent pas en quelques jours, si vous avez de la fièvre, si vos sécrétions nasales deviennent jaunes ou vertes, ou si vous avez une toux persistante. 

Q. Est-on plus susceptible d’attraper le rhume pendant la grossesse? 

R. La grossesse n’augmente pas le risque d’attraper le rhume. Les adultes non enceintes présentent les mêmes symptômes que les adultes enceintes. La grossesse entraine des changements immunitaires et physiques, p. ex. à mesure que le bébé grandit, l’utérus comprime le diaphragme et les poumons, ce qui peut rendre la respiration plus difficile. Certains symptômes du rhume (comme la toux et la congestion nasale) peuvent donc s’aggraver pendant cette période. 

Q. Quels sont les traitements les plus courants prescrits aux personnes non enceintes et enceintes pour traiter les symptômes du rhume? 

R. Le repos, l’hydratation (boire de l’eau ou des boissons non alcoolisées) et d’autres traitements conservateurs comme l’inhalation de vapeur, les liquides chauds et le miel sont souvent conseillés. Le miel (pasteurisé ou non) est sans danger pour la grossesse, ainsi qu’un vaporisateur nasal d’eau salée. Les pastilles pour la gorge ne devraient pas poser de problème. Il suffit de veiller à respecter les instructions sur l’emballage et d’éviter d’en abuser.  L’acétaminophène (tylenol) est considéré comme l’option de première ligne pour traiter la douleur ou la fièvre pendant la grossesse et peut être utilisé au besoin, sans dépasser la posologie indiquée sur l’emballage.   

Le traitement du rhume vise à en soulager les symptômes. Il existe une série de médicaments sans ordonnance pour soigner le rhume. La plupart contiennent au moins un des cinq principaux ingrédients ci-après, qu’ils soient utilisés séparément ou en association : 

*Cliquez sur le médicament concerné pour voir sa forme pharmaceutique et lire les informations sur son innocuité pendant la grossesse ou la lactation. 

  1. Antitussif pour soigner ou calmer la toux : dextrométhorphane
  2. Décongestionnants pour le nez bouché ou la congestion nasale : phényléphrine, pseudoéphédrine, [oxymétazoline], [xylométazoline]  
  3. Antihistaminiques pour l’écoulement nasal, les yeux qui piquent ou le larmoiement : [diphénhydramine], [chlorphéniramine], [phéniramine]
  4. Expectorant pour fluidifier le mucus et faciliter l’expectoration : guaifénésine
  5. Analgésique pour la douleur et la fièvre : [acétaminophène] 

Après un examen des décongestionnants, la Food & Drug Administration (des États-Unis) a déclaré que « les données scientifiques actuelles ne permettent pas d’affirmer que la posologie recommandée pour la phényléphrine administrée par voie orale est efficace en tant que décongestionnant nasal ».  

La prise à court terme de ces médicaments ne semble pas présenter de risques accrus pour la grossesse. Pour plus de détails sur chaque médicament, y compris des renseignements sur les fausses couches, l’issue de la grossesse et les malformations congénitales, veuillez vous reporter aux pages des médicaments spécifiques. Les personnes enceintes devraient se limiter aux médicaments qui ont le moins d’ingrédients et, si possible, dont les ingrédients traitent strictement le symptôme en question. Si vous devez acheter du sirop contre la toux, il est également important d’en choisir un qui ne contient pas d’alcool (éthanol). Veillez à lire les étiquettes de tous les produits et si vous avez des questions ou des préoccupations, discutez-en avec un·e pharmacien·ne, un prestataire de soins de grossesse ou un autre prestataire de soins de santé. Veuillez consulter notre page sur les ressources pour savoir comment identifier les ingrédients actifs contenus dans les produits et notre page Expositions A-Z  pour obtenir des renseignements à ce sujet. 

Q. Peut-on prendre des médicaments sans ordonnance contre le rhume lorsqu’on essaie de concevoir? 

R. Les médicaments sans ordonnance contre le rhume, surtout les plus courants mentionnés ci-dessus, ne devraient pas réduire les chances de concevoir. 

Q. La prise de médicaments sans ordonnance contre le rhume pendant la grossesse augmente-t-elle le risque de fausse couche?  

R. 15 % à 20 % des grossesses (soit 1 sur 5) sont interrompues par une fausse couche. Aucun des médicaments susmentionnés ne présente un risque de fausse couche supérieur au risque de base. 

Q. La prise de médicaments sans ordonnance contre le rhume pendant la grossesse augmente-t-elle le risque de malformations congénitales?  

R.Le risque de base de malformations congénitales sévères au Canada est de 3 % à 5 %. Cela signifie que 3 à 5 bébés sur 100, nés dans la population générale au Canada, présentent une malformation congénitale majeure. Selon plusieurs études, les médicaments contre le rhume ne devraient pas augmenter le risque de malformations congénitales au-delà du risque de base. Les pages consacrées aux médicaments porteront sur les risques spécifiques à chacun d’entre eux.   

Q. La prise de médicaments sans ordonnance contre le rhume pendant la grossesse augmente-t-elle le risque d’autres effets néfastes?   

R. On ne dispose d’aucune donnée faisant état d’un risque accru de fausse couche, de prématurité (accouchement avant 37 semaines de grossesse) ou de mortinaissance (mort d’un bébé avant ou pendant l’accouchement) liée à la prise de ces médicaments pendant la grossesse. Les décongestionnants peuvent entrainer un rétrécissement des vaisseaux sanguins et on ignore s’ils peuvent donc provoquer une diminution du flux sanguin vers le placenta. Il convient donc d’éviter d’en prendre régulièrement (à long terme). 

Q. Est-il conseillé de prendre des médicaments sans ordonnance contre le rhume pendant l’allaitement? 

R. En général, la prise à court terme de médicaments contre le rhume est sans danger pour l’enfant allaité. Cependant, les décongestionnants, comme la phényléphrine et la pseudoéphédrine, pris par voie orale (par la bouche) peuvent diminuer la production de lait. Le mieux serait donc d’éviter d’en prendre au cours des 1 à 2 premiers mois de l’allaitement. Il en va de même pour les personnes préoccupées  par leur production de lait. 

Q. Existe-t-il des moyens de prévenir le rhume pendant la grossesse? 

R. Les moyens les plus efficaces de prévenir le rhume consistent à se laver les mains, à éviter de se toucher le visage et, si possible, à éviter les personnes malades. 

Q. Avez-vous des conseils à donner à une population particulière? 

R. L’accès aux soins de santé et aux traitements peut considérablement varier d’une population à l’autre, d’où des disparités dans la gestion des symptômes du rhume pendant la grossesse. Pour résoudre les problèmes d’équité, des efforts doivent être déployés à plusieurs niveaux afin que toutes les personnes enceintes aient accès à des soins et à des traitements appropriés.   

Source de l’image : https://www.cdc.gov/flu/symptoms/coldflu.htm

Principales ressources bibliographiques :  

Allan GM, Arroll B. Prevention and treatment of the common cold: making sense of the evidence. Canadian Medical Association Journal. 2014;186(3):190-9.[PMID: 24468694]. 

National Center for Immunization and Respiratory Diseases (NCIRD). Cold Versus Flu: Centers for Disease Control and Prevention; 2022 [updated September 29, 2022; cited 2023 September 19]. Available from: https://www.cdc.gov/flu/symptoms/coldflu.htm#print 

Aselton P, Jick H, Milunsky A, Hunter JR, Stergachis A. First-trimester drug use and congenital disorders. Obstet Gynecol. 1985;65(4):451-5.[PMID: 3982720]. 

Cao Y, Rhoads A, Burns T, Carnahan RM, Conway KM, Werler MM, et al. Maternal use of cough medications during early pregnancy and selected birth defects: A US multisite, case-control study. BMJ Open. 2021;11(12):e053604.[PMID: 636846595]. 

Drugs and Lactation Database (LactMed®) [Internet]. Bethesda (MD): National Institute of Child Health and Human Development; 2006-. Pseudoephedrine. [Updated 2020 Apr 20]. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK501085/  

Einarson A, Lyszkiewicz D, Koren G. The safety of dextromethorphan in pregnancy : results of a controlled study. Chest. 2001;119(2):466-9.[PMID: 11171724]. 

Heinonen OP, Slone D, S. S. Birth defects and drugs in pregnancy. Littleton, Massachusetts, USA: Publishing Sciences Group Inc; 1977. 

Hernandez RK, Mitchell AA, Werler MM. Decongestant use during pregnancy and its association with preterm delivery. Birth Defects Res Part A Clin Mol Teratol. 2010;88(9):715-21.[PMID: 20672347]. 

Kerr S, Heinke D, Yazdy MM, Mitchell AA, Darling AM, Lin A, et al. Use of vasoactive medications in pregnancy and the risk of stillbirth among birth defect cases. Birth Defects Res Part A Clin Mol Teratol. 2022;114(8):277-94.[PMID:  35238183]. 

Lind JN, Tinker SC, Broussard CS, Reefhuis J, Carmichael SL, Honein MA, et al. Maternal medication and herbal use and risk for hypospadias: data from the National Birth Defects Prevention Study, 1997-2007. Pharmacoepidemiol Drug Saf. 2013;22(7):783-93.[PMID: 23620412]. 

Parker SE, Lijewski VA, Janulewicz PA, Collett BR, Speltz ML, Werler MM. Upper respiratory infection during pregnancy and neurodevelopmental outcomes among offspring. Neurotoxicol Teratol. 2016;57:54-9.[PMID: 27343815]. 

The Society of Obstetricians and Gynaecologists of Canada, Hutson JR, Smith GN, Codsi E, Garcia-Bournissen F. Statement on the use of acetaminophen for analgesia and fever in pregnancy 2021 [updated November 8th, 2021; cited 2023 September 19]. Available from: https://sogc.org/en/en/content/featured-news/Statement_on_the_use_of_acetaminophen.aspx. 

Werler MM, Sheehan JE, Mitchell AA. Maternal medication use and risks of gastroschisis and small intestinal atresia. Am J Epidemiol. 2002;155(1):26-31.[PMID: 11772781]. 

Yau WP, Mitchell AA, Lin KJ, Werler MM, Hernández-Díaz S. Use of decongestants during pregnancy and the risk of birth defects. Am J Epidemiol. 2013;178(2):198-208.[PMID: 23825167] 

U.S. Food & Drug Administration. FDA clarifies results of recent advisory committee meeting on oral phenylephrine Washing, D.C.: United States. Food and Drug Administration; 2023 [cited 2023 September 21]. Available from: https://www.fda.gov/drugs/drug-safety-and-availability/fda-clarifies-results-recent-advisory-committee-meeting-oral-phenylephrine 

Clause de non-responsabilité

First Exposure ne prodigue pas de soins de santé. Veuillez communiquer directement avec votre prestataire de soins de santé si vous avez des questions urgentes concernant votre grossesse ou la santé de votre bébé. Si vous n’en avez pas et que vous résidez en Ontario, il existe diverses options de soins de santé. En cas d’urgence, rendez–  vous à l’urgence d’un hôpital ou composez le 911.