First Exposure

Vaccin contre la grippe pendant la grossesse et l’allaitement

Rédigé par la Dre Tali Bogler et revu par l’équipe de révision médicale de First Exposure.

Dre Tali Bogler, MD, CCFP, MScCH, est conseillère médicale à First Exposure, médecin de famille et directrice du service de médecine familiale obstétrique à l’hôpital St. Michael’s, professeure adjointe au département de médecine familiale et communautaire et chercheuse au Li Ka Shing Knowledge Institute.

Ce sujet de santé est l’avis d’une spécialiste sur le vaccin contre la grippe saisonnière (vaccin antigrippal) pendant la grossesse et l’allaitement. 

* Les renseignements fournis sont l’avis de spécialistes médicaux de First Exposure. Ils ne sont destinés à servir qu’à titre d’information et ne remplacent pas les soins médicaux et les avis des prestataires de soins de santé. Veuillez contacter votre prestataire de soins de santé si vous avez des préoccupations ou pour discuter de toute question qui vous semble pertinente ou qui l’est pour votre enfant. En cas d’urgence, veuillez vous rendre à l’urgence ou appeler le 911.   

Si vous n’avez pas de prestataire de soins de santé, veuillez vous reporter à ce qui suit: Trouver un prestataire de soins de santé

Scénario clinique : 

C’est la saison de la grippe. J’attends mon deuxième bébé. Puis-je me faire administrer le vaccin antigrippal pendant ma grossesse? Qu’en est-il si j’allaite? 

Q. Qu’est-ce que la grippe? 

R. La grippe saisonnière, communément appelée « grippe », est causée par le virus influenza et touche principalement le système respiratoire. Elle s’accompagne de symptômes comme la fièvre, les maux de tête, la toux, les maux de gorge, les douleurs musculaires, la congestion nasale (nez bouché), la faiblesse, la perte d’appétit et parfois des complications graves telles que la pneumonie et l’hospitalisation. 

Q. Pourquoi la grippe est-elle préoccupante pendant la grossesse?   

R. Comparativement aux personnes non enceintes de la même tranche d’âge, les personnes enceintes présentent un risque plus élevé de complications liées à la grippe, surtout au dernier stade de la grossesse. Il peut s’agir de la pneumonie, du syndrome de détresse respiratoire (problèmes respiratoires graves), de l’hospitalisation et d’un risque plus élevé de décès. La grippe peut également avoir des effets néfastes sur le développement du bébé, à savoir un faible poids à la naissance et la prématurité (accouchement avant 37 semaines de grossesse).  Il est recommandé aux personnes enceintes ayant une grippe suspectée ou confirmée de prendre des médicaments antiviraux (médicaments utilisés pour soigner les maladies causées par un virus).  Pour en savoir plus sur les médicaments antiviraux pendant la grossesse et l’allaitement, veuillez discuter avec un prestataire de soins de santé. 

Q. Qu’est-ce que le vaccin contre la grippe saisonnière (vaccin antigrippal)? 

R. Le virus  à l’origine de la grippe saisonnière peut se modifier d’une année à l’autre. Par conséquent, le vaccin contre la grippe saisonnière est modifié la plupart du temps afin de protéger contre les types de virus qui, d’après les recherches, seront les plus répandus pendant la prochaine saison grippale. Il existe plusieurs types de vaccins antigrippaux, notamment les vaccins antigrippaux inactivés (mis au point à partir de virus grippaux tués ou de fragments viraux), les vaccins recombinants (fragments viraux créés par les scientifiques et qui ne sont pas des éléments de vrais virus) et les vaccins antigrippaux vivants atténués (développés à partir de virus grippaux affaiblis). 

 

Q. Quelles sont les recommandations pour les personnes enceintes? 

R. En raison du risque accru de complications pendant la grossesse, le Canada, notamment le Conseil consultatif national de l’immunisation (CCNI) considère les personnes enceintes comme un groupe à privilégier lors de l’administration des vaccins antigrippaux inactivés ou recombinants, et ce, quel que soit le stade de leur grossesse. De nombreuses études (menées sur des milliers de grossesses) confirment l’innocuité et l’efficacité du vaccin antigrippal inactivé pendant la grossesse.  Malgré les données limitées sur la sécurité des vaccins recombinants pendant la grossesse, l’information actuelle ne laisse pas entrevoir des préoccupations. Le vaccin vivant ne doit pas être administré aux personnes enceintes.  

La Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC) recommande également que toutes les personnes enceintes, quel que soit le stade de leur grossesse, ou celles qui pourraient l’être au cours de la prochaine saison grippale, reçoivent le vaccin antigrippal inactivé afin de prévenir la morbidité et la mortalité maternelles et infantiles liées à la grippe. 

Q. Peut-on recevoir le vaccin contre la grippe lorsqu’on essaie de concevoir? 

R. Oui, vous pouvez recevoir le vaccin contre la grippe lorsque vous essayez de concevoir. Les études n’indiquent aucun lien entre le vaccin antigrippal et la fécondité actuelle ou future, y compris la fécondité masculine. 

Q. Recevoir le vaccin contre la grippe pendant la grossesse augmente-t-il le risque de fausse couche? 

R. D’après les données disponibles, recevoir le vaccin contre la grippe pendant la grossesse ne devrait pas augmenter le risque de fausse couche. 

Q. Recevoir le vaccin contre la grippe pendant la grossesse augmente-t-il le risque de malformations congénitales?  

R.Le risque de base de malformations congénitales sévères au Canada est de 3 % à 5 %. Cela signifie que 3 à 5 bébés sur 100, nés dans la population générale au Canada, présentent une malformation congénitale majeure. Des études révèlent que recevoir le vaccin antigrippal inactivé pendant la grossesse n’augmente pas le risque de malformations congénitales au-delà du risque de base.   

Q. Recevoir le vaccin antigrippal inactivé pendant la grossesse augmente-t-il le risque d’autres conséquences négatives au cours de la grossesse?   

R. Les études ne révèlent pas de dangers liés à l’administration du vaccin antigrippal inactivé pendant la grossesse, y compris des conséquences indésirables graves  comme la mortinaissance (mort d’un bébé avant ou pendant l’accouchement), la prématurité ou un faible poids à la naissance. En réalité, il ressort de certaines études que les taux de prématurité, de bébés plus petits ou ayant un poids faible à la naissance sont moins élevés chez les personnes qui ont reçu le vaccin contre la grippe pendant la grossesse par rapport à celles non vaccinées. 

Q. Le vaccin antigrippal a-t-il des effets sur le bébé à la naissance? 

R. Il n’a pas été démontré que recevoir le vaccin antigrippal inactivé à tout stade de la grossesse peut nuire à la santé du bébé à la naissance. Les anticorps (protéines du système immunitaire qui aident à lutter contre les maladies infectieuses) qui traversent le placenta pour atteindre le fœtus protègent l’enfant contre la grippe pendant les premiers mois de sa vie. C’est d’autant plus important pour les nouveau-nés, qui présentent un risque élevé de complications liées à la grippe et ne peuvent recevoir ce vaccin avant l’âge de six mois. 

Q. Recevoir le vaccin antigrippal pendant la grossesse a-t-il une incidence sur la santé ou le comportement de l’enfant plus tard dans la vie? 

R. Les données actuelles montrent que le vaccin inactivé contre la grippe saisonnière administré pendant la grossesse est sans danger pour la petite enfance. Une étude menée au Canada a permis de suivre pendant 3,6 ans en moyenne, les bébés de mères ayant reçu le vaccin antigrippal inactivé pendant la grossesse. Il en ressort que ce vaccin ne présente aucune conséquence néfaste pour la santé (par exemple, l’asthme, les déficiences sensorielles, les visites au service des urgences). 

Q. Peut-on recevoir le vaccin antigrippal pendant l’allaitement? 

R. Pendant l’allaitement, il est recommandé de se faire administrer le vaccin annuel contre la grippe. Aucun problème, réel ou potentiel, associé à l’innocuité n’a été identifié. Recevoir le vaccin antigrippal en période postnatale ou pendant l’allaitement (et faire vacciner les autres membres de la famille) contribuera également à protéger le bébé de la grippe. 

Q. Outre le vaccin antigrippal, existe-t-il d’autres moyens de prévenir la grippe? 

R. En dehors du vaccin contre la grippe, les moyens les plus efficaces de prévenir la grippe consistent à se laver les mains, à éviter les personnes malades et à ne pas se toucher le visage. 

Q. Avez-vous des conseils à donner à des populations particulières? 

R. Bien que les personnes enceintes soient prioritaires en ce qui concerne le vaccin contre la grippe, beaucoup ne se font pas vacciner. En outre, les effets de la grippe et les faibles taux de vaccination sont plus fréquents chez les personnes enceintes, les personnes racialisées, les Autochtones, les jeunes, les ménages à faible revenu et les personnes vivant dans des zones isolées. L’accès aux soins de santé et aux traitements peut considérablement varier d’une population à l’autre, d’où des différences et des écarts dans la prise en charge de la grippe pendant la grossesse. Pour résoudre les problèmes d’équité, des efforts doivent être déployés à plusieurs niveaux afin que toutes les personnes enceintes aient accès à des soins et à des traitements appropriés.   

Principales ressources bibliographiques :  

Donahue JG, Kieke BA, King JP, Mascola MA, Shimabukuro TT, DeStefano F, et al. Inactivated influenza vaccine and spontaneous abortion in the Vaccine Safety Datalink in 2012-13, 2013-14, and 2014-15. Vaccine. 2019;37(44):6673-81.[PMID: 31540812]. 

Mehrabadi A, Dodds L, MacDonald NE, Top KA, Benchimol EI, Kwong JC, et al. Association of Maternal Influenza Vaccination During Pregnancy With Early Childhood Health Outcomes. Jama. 2021;325(22):2285-93.[PMID: 34100870]. 

National Center for Immunization and Respiratory Diseases (NCIRD). Flu Vaccine Safety and Pregnancy Questions and Answers (Internet) Centers for Disease Control and Prevention; 2023 (consulté le 24 août 2023). Disponible ici : https://www.cdc.gov/flu/highrisk/qa_vacpregnant.htm 

Orta OR, Hatch EE, Regan AK, Perkins R, Wesselink AK, Willis SK, et al. A prospective study of influenza vaccination and time to pregnancy. Vaccine. 2020;38(27):4246-51.[PMID: 32409134]. 

Agence de la santé publique du Canada. Une déclaration d’un comité consultatif (DCC), Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI), vaccins antigrippaux recombinants : Une déclaration supplémentaire du chapitre sur la grippe du guide canadien d’immunisation et déclaration sur la vaccination antigrippale pour la saison 2022-2023 (Internet) 2022 (consulté le 24 août 2023). Disponible ici : https://www.canada.ca/en/public-health/services/publications/vaccines-immunization/recombinant-influenza-vaccines-supplemental-statement-canadian-immunization-guide-seasonal-influenza-vaccine-2022-2023.html 

Agence de la santé publique du Canada. Une déclaration d’un comité consultatif (DCC), Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI), Déclaration sur la vaccination antigrippale pour la saison 2023-2024 (Internet) 2023 (24 août 2023). Disponible ici : https://www.canada.ca/en/public-health/services/publications/vaccines-immunization/national-advisory-committee-immunization-statement-seasonal-influenza-vaccine-2023-2024.html

Romano CJ, Hall C, Khodr ZG, Bukowinski AT, Gumbs GR, Conlin AMS. History of pandemic H1N1-containing influenza vaccination and risk for spontaneous abortion and birth defects. Vaccine. 2021;39(44):6553-62.[PMID: 34598819]. 

Société des obstétriciens et gynécologues du Canada. Votre grossesse – Vaccination (Internet) : SOGC; ND (consulté le 6 septembre 2023). Disponible ici : https://www.pregnancyinfo.ca/your-pregnancy/routine-tests/vaccination

Clause de non-responsabilité

First Exposure ne prodigue pas de soins de santé. Veuillez communiquer directement avec votre prestataire de soins de santé si vous avez des questions urgentes concernant votre grossesse ou la santé de votre bébé. Si vous n’en avez pas et que vous résidez en Ontario, il existe diverses options de soins de santé. En cas d’urgence, rendez–  vous à l’urgence d’un hôpital ou composez le 911.